Lire la vidéo

au cinéma
le 9 septembre 2020

Synopsis

Cyril, écrivain parisien, n’aurait jamais imaginé que Lacoste, le village de son enfance, puisse un jour être acheté par le milliardaire Pierre Cardin.

Alors que rien ne le destinait à ça et poussé par son fils, il décide de s’engager contre cette OPA d’un genre nouveau et entame un véritable bras de fer avec le célèbre couturier.

Synopsis

Cyril, écrivain parisien, n’aurait jamais imaginé que Lacoste, le village de son enfance, puisse un jour être acheté par le milliardaire Pierre Cardin.

Alors que rien ne le destinait à ça et poussé par son fils, il décide de s’engager contre cette OPA d’un genre nouveau et entame un véritable bras de fer avec le célèbre couturier.

Il y en a qui collectionnent les timbres, moi je collectionne les maisons.

Pierre Cardin

Un membre du club des ultra-riches

Depuis une dizaine d’années, en marge du Forum Économique de Davos, l’ONG anglaise Oxfam publie une étude sur la répartition des richesses dans le monde. En 2010, un chiffre bouleverse l’opinion publique. Oxfam révèle que les 388 personnes les plus riches de la planète possèdent à eux seuls autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité.

En 2020, le rapport d’Oxfam montre qu’il suffit aujourd’hui de comptabiliser la fortune des 26 personnes les plus riches du monde pour égaler ce que possède la moitié la plus pauvre de la planète.

Ce phénomène d’extrême concentration des richesses dans les mains d’une poignée de personnes peut aussi s’illustrer par le fait qu’en 2019, 82% de la richesse produite a été captée par les 1% les plus riches.

Pierre Cardin ne fait pas partie de ces 26 multimilliardaires. Mais avec des revenus estimés à 80 millions d’euros en 2019, il se classe à la 150e place des fortunes françaises. Il appartient  incontestablement à cette classe des ultrariches qui s’accapare et concentre, chaque année, un peu plus de richesse.

Un membre du club des ultra-riches

Depuis une dizaine d’années, en marge du Forum Économique de Davos, l’ONG anglaise Oxfam publie une étude sur la répartition des richesses dans le monde. En 2010, un chiffre bouleverse l’opinion publique. Oxfam révèle que les 388 personnes les plus riches de la planète possèdent à eux seuls autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité.

En 2020, le rapport d’Oxfam montre qu’il suffit aujourd’hui de comptabiliser la fortune des 26 personnes les plus riches du monde pour égaler ce que possède la moitié la plus pauvre de la planète.

Ce phénomène d’extrême concentration des richesses dans les mains d’une poignée de personnes peut aussi s’illustrer par le fait qu’en 2019, 82% de la richesse produite a été captée par les 1% les plus riches.

Pierre Cardin ne fait pas partie de ces 26 multimilliardaires. Mais avec des revenus estimés à 80 millions d’euros en 2019, il se classe à la 150e place des fortunes françaises. Il appartient  incontestablement à cette classe des ultrariches qui s’accapare et concentre, chaque année, un peu plus de richesse.

Un membre du club des ultra-riches

Depuis une dizaine d’années, en marge du Forum Économique de Davos, l’ONG anglaise Oxfam publie une étude sur la répartition des richesses dans le monde. En 2010, un chiffre bouleverse l’opinion publique. Oxfam révèle que les 388 personnes les plus riches de la planète possèdent à eux seuls autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité.

En 2020, le rapport d’Oxfam montre qu’il suffit aujourd’hui de comptabiliser la fortune des 26 personnes les plus riches du monde pour égaler ce que possède la moitié la plus pauvre de la planète.

Ce phénomène d’extrême concentration des richesses dans les mains d’une poignée de personnes peut aussi s’illustrer par le fait qu’en 2019, 82% de la richesse produite a été captée par les 1% les plus riches.

Pierre Cardin ne fait pas partie de ces 26 multimilliardaires. Mais avec des revenus estimés à 80 millions d’euros en 2019, il se classe à la 150e place des fortunes françaises. Il appartient  incontestablement à cette classe des ultrariches qui s’accapare et concentre, chaque année, un peu plus de richesse.

Merci aux

0
KissKissBankers pour leur soutien

l'équipe

Réalisation
Thomas Bornot

Scénario
Thomas Bornot, Cyril Montana

Image et son
Thomas Bornot, Arthur Frainet, Benjamin Géminel, Cyril Montana, Eva Verdier

Montage son et mixage
Rémi « Spirou » Berger

Montage
Arthur Frainet, Yannick Kergoat, Thomas Bornot

Étalonnage
David Bouhsira

Musique originale
Eric Neveux

Décors Lacoste
Carole Tricard, Vladimir Koulberg

Production
Logique Nouvelle – Yannick Kergoat

Co-production
Thomas Bornot, Cyril Montana

Distribution
JHR Films

 

En partenariat avec

2020 © JHR Films & Logique Nouvelle, tous droits réservés | Mentions légales